Fan-fic policière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:20

J'ai écris une fan-fic policière, le héros (détective, donc) est Toad et puis, ben, avec autorisation de Fox et Fab, je la pose. Sachant que je pars après-demain et que l'histoire fait une quinzaine de pages, je pose la moitié aujourd'hui et l'autre moitié demain. Ne vous étonnez pas si vous voyez pas plein de gros messages à la suite.
Si vous trouvez que ma fan-fic ou qu'une partie de cette dernière ressemble à quelque chose que vous avez déjà lu ou vu, dites-moi quoi. Et je vous dirai si je connaissais ou pas. Ceci dit, il est possible que je ne me sois pas inspiré de quelque chose même si je connaissais. Scusez les fautes d'orthographes ou de frappes, je me suis "rapidement" relu.

Une petite info:
Mon histoire se passe au NintenLand, pays regroupant tout les lieux où se sont passé les jeux vidéo de Nintendo (allant de Hyrule au Royaume Champi, en passant par les circuits de courses d'F-Zéro). Mais mon histoire se passe avant la création de la marque Nintendo, avant le premier jeu vidéo. Tous les jeux vidéo (en vrai) sont des films (dans mon histoire), donc Mario et Link sont de grands acteurs... Satoru Iwata est encore un petit bambin! :rire:
Si vous voyez un titre de jeux vidéo, pensez à un film! Sur ce, bonne lecture!


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 16:33, édité 3 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:26

Karter Toad:

Le naufrage du Barque-En-Ciel



Page 1 : Le grand prix du 14 mai

Commentateur : Et c’est Toad qui prend comme aux deux tours précédents ce superbe virage avec un dérapage turbo dont il a le secret ! Il suit de très trèèès, mais alors de trèèèèès trèèèèèès prêt le numéro 1 actuel de la course qui n’est autre que Skelerex. Et… Oh !…Mais ! Oui, c’est ça ! Toad vient de lancer la carapace rouge qu’il venait d’obtenir et… Aie, je n’aimerais pas être à la place de Skelerex.
Toad, devenu numéro 1 est à 60, 55…40 mètres de la ligne d’arrivée ! Voilà le dernier tournant et… Oh non ! Une carapace bleue, mesdames et messieurs ! Ah, j’entends les supporters de Skelerex crier de joie! Toad, ayant fait un triple salto arrière non voulu avec son kart se retrouve de nouveau deuxième, et il est à 3 mètres de Skelerex ! Je pense que ces deux karters acharnés voient la ligne d’arrivée ! Je pense deviner un sourire sur les lèvres de Skelerex qui…euh…pardon… Skelerex n’a plus de lèvres mais bon ! C’est pas grave et ! Ouah ! Toad a lancé une peau de banane entre les roues du kart de Skelerex, une bonne idée de la part du champion en titre et qui coûtera cher à Skelerex car voici que Toad redevient le karter numéro 1 dans le classement actuel ! il ne reste que quelques secondes avant son arrivée, sauf incident !
Et…
Et oui ! ! Et oui, médameuzéméssieuh ! C’est Toad qui remporte encore une victoire superbe de ce grand prix qui se termine dès à présent.
En attendant que le classement et les résultats se fassent, je vais vous dire d’où proviennent les fameux karts de nos champions, avec un petit commentaire pour chacune des sociétés !
Le kart de Toad est fait par la société « Karts Inventor », une des plus célèbres firmes de Karts du mondes, et une des premières a avoir été créé.
Le kart de Wario a été fabriqué par la compagnie « Technology Creative ». Cette société a, à la suite de la démission de beaucoup de ses employés soi-disant pas assez payés, perdu son satellite-GPS qui guidait la plupart de ses robots. Ha ha ! Pauvre compagnie !
Le kart de DK Kong a été fait par la marque « Les Rois des Machines ». Société qui a sponsorisé bon nombre de films célèbres comme « The Legend of Zelda : Ocarina of Time » ou encore « Mario et Luigi : Superstar Saga ». Elle, elle n’a pas perdu son satellite pour ses robots, par contre ! Et « Kart Inventor » non plus. Ho ho ! Mais bon.
En tout cas, on ne peut pas dire que « Les Rois des Machines » ont vraiment été les « Rois » pour cette course ! Ha ha ! Les autres sont des fabrications maisons dont la construction, tout en respectant la loi pour les karts, reste inconnue.
Voyons maintenant le classement.

Et le voici ! ! :
1er : Toad (gagne un superbe voyage pour deux d’une semaine à la destination de son choix)
2ème : Skelerex (gagne une semaine pour deux à Picaly-hills)
3ème : Mario (gagne 5 jours pour deux à la Montagne Gla-Gla)
4ème : Peach (gagne 3 jours pour deux à Port-Lacannaïe.)
5ème : Wario (gagne 200 pièces)
6ème : Daisy (gagne 150 pièces)
7ème : DK Kong (gagne 100 pièces)
8ème : Bowser (gagne… euh… désolé mais… rien !)

C’est encore une flagrante victoire de Toad ! Décidément, ce petit champignon vivant a appuyé sur…sur le champignon ! Ha ha ha ! Toad gagne donc un superbe voyage pour deux d’une semaine à la destination de son choix ! Nous nous retrouverons l’année prochaine pour un autre grand prix !
Adieu, chers spectateurs, téléspectateurs et internospectateurs !
Bonne patience !


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 15:28, édité 3 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:32

Page 2 : La croisière

Toad, après sa victoire, a choisi d’aller à la Route Arc-en-ciel avec Toadette, sa petite amie. Pour y aller, il utilisera les voies des mers, et montera donc avec Toadette sur un petit mais important bateau nommé le Barque-en-Ciel. Le bateau partira le 15 mai, le lendemain de la magnifique victoire de Toad. Il y a 15 passagers et 7 membres dans l’équipage pour cette traversée. Toad et Toadette sont maintenant montés sur le bateau, qui est partit depuis peu du NintenLand. La traversée durera environ une semaine et 3 jours, car la Route Arc-en-Ciel est très loin du NintenLand. Toadette et Toadette sont très contents de faire cette croisière tous les deux et d’aller à la Route Arc-en-Ciel. Actuellement, ils sont sur le pont, à une table du restaurant du bateau. Il est environ 19H00 quand ils ont presque fini leur très bon repas, il faut dire.

Toad : Alors, Toadette, cette croisière te plaît ?
Toadette : Oh, Toad, c’est si fantastique, si merveilleux, si… Je ne trouve pas les mots
Toad : Mais j’ai compris ton message, mon ange.
Toadette : Toi, au moins, tu sais parler aux femmes ! Hi hi !. Ce bateau, le Barque-en-Ciel, bien qu’il soit un peu petit, est si magnifique !
Toad : En tout cas, je vois que tu y prends plaisir.
Toadette : Oui. Mais c’est si incroyable, jamais je n’aurai pensé faire une croisière. Ce caviar est si bon, ce soleil reflété dans la mer est si beau…
Toad : Tu veux un peu plus de caviar si bon ?
Toadette : Pourquoi pas.
Toad : Tu veux un peu plus de soleil reflété dans la mer si beau ?
Toadette : Non merci, c’est bon.
Toad : Ce n’est que le premier jour de voyage pour aller à la Route Arc-En-Ciel. Il faut que j’aille là-bas car il paraît que c’est magnifique et il y a de très sympathiques circuits. Allons dormir.
Toadette : On jouera aux touristes et aux champions de karts ! Hi hi !

Ils vont dans leur cabine.

Toad : Sympas, les lustres.
Toadette : Et l’argenterie est magnifique !
Toad : Bon, bonne nuit.
Toadette : Bonne nuit et fais de beaux rêves.


Dernière édition par le Ven 20 Juil - 22:39, édité 1 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:38

Page 3 : Naufrage

Les jours passent. 16 mai, 17 mai, 18 mai, 19 mai, 20 m… ? Nous sommes dans la nuit du 19 mai au 20 mai. Tout est calme. Quand soudain un marin arrive en courant sur le pont et crie :
Marin : Au secours ! Nous coulons ! Tout le monde sur le pont !
Toad (dans son lit, se réveillant à peine) : Hein, quoi, euh… Bowser nous attaque ? Attention, rrrzzz… CHARGez… rrrzzz…
Le marin re-hurle : C’est dangereux ! Vite ! Tout le monde près des canots de sauvetages !
Toad (ayant bien entendu cette fois-ci) : Hein quoi ! On coule ! Toadette, vite ! Réveille-toi ! … Toadette ?
Toadette (se tenant toute prête à côté de la porte) : J’ai le sommeil plus léger que le tien, dirait-on !
Toad : Bon, je fonce !

Toad se prépare en 4ème vitesse, et 5 secondes plus tard, il était près de la porte, à côté de Toadette.

Toadette et Toad, en même temps : Monsieur le Marin, Monsieur le Marin ! Que ce passe t-il ?
Marin : Il y a une brêche dans la coque ! L’eau s’infiltre super vite ! Si quelqu’un se tenait à côté de la coque quand elle a cédée, il se serait noyé ! Sûr !
Passager : La vache ! On se croirait dans un film américain à catastrophe !
Toadette : C’est quoi un américain ?
Toad : Oublions les choses sans importance. Tous dans les canots de sauvetages !
2ème marin : Gérard ! Gérard ! J’ai les analyses de la brêche, soit nous avons été torpillé par un vaisseau ennemi inconnu, soit il y avait une bombe dans le bateau !
Marin : T’en est sûr, Olivier ?
2ème marin : C’est forcément ça ! Ca peut se deviner à l’œil nu !
Marin : Bon, tant pis, nous verrons ça plus tard. Fais monter les gens dans les canots de sauvetages !

R.O.B, un chef mécanicien du bateau avait déjà mis 3 canots à la mer et se dépêchait.
9 minutes plus tard, tout le monde avait quitté la future épave. L’équipage du bateau s’est divisé dans les différentes barques.

Toad (en pensant) : Qui a bien pu nous torpiller, ou poser une bombe ? Dans quel but ? A qui ou à quoi en voulait-il ?
Toadette : Qu’y a t-il, Toad ?
Toad : Rien, je réfléchissait.

Toad vit plusieurs bagages des passagers tomber dans l’eau depuis le pont du bateau et flotter. Un petit sac sortit par la brêche. Il y ramassa un bouton de veste, et une drôle de montre qui lui plaisait. Il ramassa aussi dans une autre valise qui dépassa du pont un collier en toc et un chapeau. Il rangea tout ça dans un autre sac vide. Il essayera ensuite de savoir à qui cela appartient pour le rendre.


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 15:35, édité 1 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:42

Page 4 : Les étranges piantas :

Matin du 20 mai : Après 754 coups de rames, en allant où personne ne savait,
Vigie (si je puis dire) : Terre ! Terre !
Marin : Oui, c’est vrai ! (se forçant la voix pour que le canots d’à côté l’entendent) : Hep, Olivier ! R’garde un peu à bâbord ! Terre !
2ème Marin : Ah ouais, c’est vrai ! Extra ! Terre, tout le monde !
Toad : Et bien, tu vois Toadette, tout s’arrange.
Toadette : Moui, mais je ne crois pas être aussi optimiste que toi. Qu’y a t-il sur cette île, hein ?
Toad : Nous verrons bien !

Les barques touchent cette étrange île aperçue par la vigie. Les 15 passagers et les 7 membres de l’équipage posent pied à terre. Ils parcourent une centaine de mètres sur l’île, puis ils s’arrêtent pour manger. Mais après le repas, 5 piantas assez étranges les attaquent !

Toad : Reculez, tout le monde !

Toad, avec un réflexe très courageux, passe sous un pianta en prenant soin de lui taper un pied, le faisant trébucher et s’affaler au sol. Deux se jettent sur Toad, qui évite le coup de justesse. Les 2 andouilles retombent lourdement sur le sol. Mais un autre l’attaque par derrière ! Toad, le voyant à la dernière seconde ne peut rien faire. Il est perdu !
Heureusement, un passager non loin du combat, arrive à toute vitesse et frappe de toutes ses forces le pianta sur le côté avec un gros marteau en bois. Ce dernier s’écrase par terre. Les 2 piantas qui s’étaient écrasés au sol se relèvent, mais le passager les aplatit d’un coup de marteau. Il reste un pianta, qui paraît être le chef. Le passager et Toad se font un signe de tête, et tous deux foncent l’un à droite, l’autre à gauche. Le pianta, ne sachant lequel poursuivre, pars vers les autres passagers. Toad, étant maintenant à la droite du chef, symétriquement placé au passager positionné à gauche, file droit vers le pianta, tout comme le fait l’autre homme. L’étrange créature est pris en sandwich, tombe sur ces genoux, puis glisse sur le côté et tombe à terre.

Toadette (en hurlant) : Bravo ! Vous avez été merveilleux !
Toad : Ce n’est rien, ils n’étaient pas très entraînés au combat. Mais vous monsieur, qui êtes vous ?
Le passager : Arthur Mario. Cousin au 4ème degré de Mario, la superstar. Je pratique depuis ma plus jeune enfance le judokmarto !
Toad : Exactement comme votre cousin, quoi !
Arthur Mario : au 4ème degré.
Toadette : Hein ? Mais c’est quoi le judokmarto ?
Toad et Arthur, en même temps : C’est un sport de combat alliant des techniques de judo à la manipulation du marteau. C’est un sport assez dangereux, mais si on le pratique très bien, on est quasi imbattable devant un simple judoka.
Arthur : C’est mon cousin au 4ème degré, Mario, qui m’a enseigné les bases. Puis je me suis inscrit à un club, et je suis encore des cours aujourd’hui.

Le chef de la bande de méchants piantas se relève, difficilement.

Toad : Est-ce que quelqu’un parmi vous sait parler le pianta ? Nous pourrions essayer de parlementer !
Marin : Mais je croyais que les piantas parlaient notre langue !
Toad : Vous, vous avez regardé le film « Super Mario Sunshine » ! Mais dans ce film, c’est Mario, Peach, Bébé Bowser et les autres qui comprennent le Pianta. Dans le film, les piantas ont des doublures quand ils parlent.
Marin : Ah bon, d’accord.
Un passager : Moi, je veux bien essayer. J’ai suivi des cours de Piantien dans ma jeunesse. Mais je ne me souvient pas de tout.
Toad : Essayez toujours.

Le passager s’avance vers le pianta en difficulté, sans trop l’approcher non plus. Puis, ce chef se met à parler :

Pianta : Plano-piantiol tradig frough !
Passager : Euh… Pardon ? (en pensant) : mince, comment on dit : « vous pouvez répéter ? » ? Oh zut. Ah oui, je sais !
Passager : Rahdou Dijo mouti ?
Pianta : Plano pligho tradig frough ! ! !
Passager : Ah OK !
Toad : Que dit-il ?
Passager : Je crois qu’il dit qu’il a mal et qu’il voudrait un pianta-pansement.
Toad : (en soupirant) Super info… Peux-tu lui demander pourquoi il nous a attaqué ? Et où sommes-nous ?
Passager : Euh… Hum… Ah ! Hirgo dabli dirk doum ? Bamokai gridulo dirk ?
Pianta : Rekno ? ! ? Krominok ! ! Frachtinou !
Passager : Là, c’est sûr, il a dit : « Quoi ? ! ? Sale… ! ! Espèce de… ! » Je crois donc que je me suis trompé dans les mots. Héhéhé… Je recommence ?
Toad : Non, ça ira merci, monsieur… Monsieur ?
Passager : Je m’appelle Satoru. (il se rapproche de deux personnes) Voici ma femme, Mme Satoru, et mon fils, Satoru Iwata.
Toad : Et vous faites quoi dans la vie ?
M. Satoru : Je travaille dans l’informatique et j’ai beaucoup de connaissances en mécanique.
Toad : Bien, merci pour vos efforts. (le pianta retombe par terre, et s’évanouit) Nous allons continuer l’exploration de l’île. Et… avez-vous l’heure ?
M. Satoru (il regarde sa montre): 14H30 environ.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:43

Page 5 : L’île Delphino :

2ème Marin : A propos de l’île, je crois savoir où l’on est.
Toad : Ah oui ? Où sommes nous donc tombés, monsieur le Marin ?
2ème Marin : Sur l’île Delphino. C’est le seul endroit où vivent les piantas.
Toad : Il se pourrait que vous ayez raison, monsieur le Marin. Mais êtes-vous sûr qu’il n’y a pas d’autres endroits sur cette terre où vivent les plantas ?
2ème Marin : A ma connaissance, il n’y a que l’île Delphino. Et si je me repère avec la carte… hum… où est-elle encore passée ?… Ah, la voilà ! (il la déplie) Alors voyons… Donc… Oui ! Ile Delphino !
Toad : Bon, merci, monsieur le Marin…
2ème marin : Arrêtez de m’appeler Monsieur le Marin, appelez-moi Olivier Hyrule. Je suis l’arrière arrière petit-fils de l’oncle de la belle-mère du beau-frère de la grand-mère de la tante de la princesse Zelda. (il s’avance vers le premier Marin) Et voici Gérard Hyrule, mon frère.
Toad : D’accord.

D’un coup, un autre pianta sort d’un buisson. Toad et Arthur Mario se mettent en position de combat, mais le pianta, moins étrange que les 5 autres, fait des signes de paix.

Le pianta : Bonjour à vous ! Qui vous êtes ? Vous d’où venez ?
Toad : Euh… Nous sommes des voyageurs. Nous devions nous rendre à la Route Arc-En-Ciel mais notre bateau a fait naufrage, puis nous avons rencontré cette île. C’est bien l’île Delphino ?
Le pianta : ça oui, c’est Delphino île.
Toad : Vous parlez un peu notre langue ?
Le pianta : A près peu. J’ai poursuivi des cours de nintendois quand j’étais… euh… le contraire de vieux. Mais allons jusqu’au Place Delphino, nous serons y mieux pour tiscuter.
Toad : Idée bonne ! Euh… Bonne idée ! Et comment vous appelez-vous ? Et que faites-vous dans la vie ?
Le pianta : J’appelle Dimi Riket. Je travaille au ambassade d’île Delphino.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:45

Page 6 : La Place Delphino :

Le groupe, accompagné de Dimi, traversa la plage, passa pars le marchand de glace, longea l’usine principale de « Technology Creative » possédant donc son siège sur cette plage, les enfants firent des pattés de sables rapidement, avant de se faire gronder par leurs parents. Et après 3 heures de marches avec le peu de bagages emportés sur le dos, les passagers et l’équipage arrivent avec Dimi Riket à la ville.
Toad raconte à Dimi toute l’histoire du naufrage, mais par prudence, il ne précise pas que le brêche provenait peut-être d’une torpille ou d’une bombe placé à bord du bateau.
Dimi : Aussi choses étranges sur île en moment : piantas certains deviennent vilains et cambriolent des banques, attaquent le gens…Mais dirait-on qu’ils sont pas normaux.
Dirait-on des piantas zombies !
Toad : Et bien, quel histoire ! Quel heure est-il ?
Dimi : 18H00.
Toad : Viens Toadette, allons réserver une chambre à l’hôtel, qui se situe… ?
Dimi : Sur droite, vous traverser petite rue au bout, vous augmentez vers l’avenue gauche, puis c’est 2ème droite.
Toad : D’accord Dimi, et merci.
Puis il dit discrètement à Toadette
Toad : Allons acheter un plan de la ville, s’il te plaît.

Le plan acheté, ainsi qu’un guide du langage des piantas, Toad et Toadette s’aventurent dans la ville. Plutôt que de vous montrer en détail toute la traversée dans la ville, nous vous offrons un court résumé du trajet de nos 2 héros :
Toad : Argh ! Chauffard ! Mais c’est où ? Arglh, je comprends rien à ce plan !
Toadette : Fallait pas l’acheter en Planta, la légende est dans cette langue.
Toad : Oui, mais… Oh zut ! Kof, kof!
Et, mais ! Non, pas possible ! L’hôtel !
Toadette : Et ben on y arrive !

Ils entrent donc dans l’hôtel, assez miteux il faut dire. C’est d’ailleurs ce que remarque Toad en posant son premier pied dans l’hôtel.

Toad : Ouah, la déco de m…Où sont les lustres ? C’est indigne d’un champion de kart ! Et…
Toadette : Chut Toad, tu me fais honte ! Tout le monde t’entend !
Toad : Bah, on s’en fiche ! Ils parlent Pianta, et pas notre langue !

Un pianta s’avance :

Pianta : Hum Hum ! Vous désirez, messieurs dames ?
Toad : Ouah ! Il parle !
Enfin, je veux dire ! Il parle notre langue, et mieux que Dimi en plus !
Pianta : Depuis ma plus tendre enfance, je parle le Nintendois. Et nous recevons beaucoup de touristes ici, donc je parle et comprends très bien votre langue. Je fermerai les yeux sur vos mots selon notre déco de m…, nous n’avons pas encore de lustres et…
Toad : Ca va, ça va !
Toadette : Auriez-vous une chambre pour deux, pour une durée inconnue ?
Pianta : Certainement madame. Vous payerez quand vous partirez donc ?
Toadette : Exactement.
Pianta : Donc, la nuit dans une chambre à deux coûte 30 pièces…
(Toad s’étouffe)
Toad (exclamé) : 30 pièces ! Vous nous prenez pour Crésus !
Pianta : Qui est-ce, monsieur, ce Crésus ?
Toad : Euh… Bon bref ! Mais quelle arnaque, je vais me plaindre, je vais ! !…
Toadette : CA SUFFIT, TOAD ! ! !

Toad se calma et n’osa plus du tout ouvrir la bouche.

Toadette : C’est parfait, montrez nous notre chambre, s’il vous plaît.
Pianta : Chambre 213, c’est par ici.


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 15:30, édité 1 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:50

Page 7 : Toad fait le bilan :

Nuit du 20 mai au 21 mai : Toad n’arrive pas à dormir, toute cette journée le tracasse, ainsi que la bosse que lui a faite Toadette tout à l’heure. Il décide de faire un bilan, et écris sur un bout de papier :

Nuit du 19 mai au 20 mai : A 2 heures du matin, le bateau Barque-en-Ciel coule, à cause d’une brêche dans la coque provoqué par une torpille ou une bombe.


Liste des passagers à ma connaissance :
15 passagers dont :
Arthur Mario : Cousin au 4ème degré de Mario. Pratique le judokmarto
M. Iwata : Fabrique des jeux vidéos. Parle un peu le Planta
Mme Iwata : Femme de M. Iwata
Satoru Iwata : Fils de M. Iwata
Moi, Toad : Karter
Toadette : Petite amie de Toad et Karter débutante

Liste de l’équipage à ma connaissance :
7 personnes dont :
Gérard Hyrule : arrière arrière petit-fils de l’oncle de la belle-mère du beau-frère de la grand-mère de la tante de la princesse Zelda.
Olivier Hyrule : frère de Gérard Hyrule.
R.O.B. : chef mécanicien du Barque-en-Ciel.


Place Delphino :
Dimi Riket : Travaille à l’ambassade de l’île Delphino. Parle un peu le Nintendois

Problèmes de l’île Delphino :
Des piantas sont devenus dangereux, ne se contrôlent plus, et attaquent les gens, même s’ils ne sont pas très entraînés. Piantas-Zombies.

Questions :
Qui a pu ouvrir une brêche dans la coque ? Comment ? Dans quel but ? Pourquoi certains plantas se conduisent de façon si étrange ? Y a t-il un lien entre le bateau et les piantas ?

Réponses :
Qui et Comment :
Les frères Hyrule ont pu ouvrir une brêche avec des bombes que leur aurait donné Link, l’ami de la princesse Zelda. Mais les bombes ne seraient pas assez puissantes.
R.O.B a pu trafiquer une machine et la faire exploser.
Arthur Mario pratique très bien le judokmarto. Or certaines techniques, à ma connaissance, s’appellent les « techniques explosives » car si le marteau est bien manié, il peut créer une explosion assez forte pour faire un peu exploser une partie de la coque du bateau.

Mais selon les marins, l’eau s’est infiltré très vite, ceux qui se seraient tenu près de la brêche à son ouverture se seraient noyés. A moins que les marins aient mentis, on n’a pu ouvrir la brêche qu’à distance seulement.

But, Piantas étranges et lien :
Aucune explication actuellement.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Ven 20 Juil - 22:55

Page 8 : La liste :

Le lendemain, Toad partit vers le port, et retrouva le commandant du bateau, un peu mélancolique.
Toad : Salut commandant, ça va ?
Commandant : Bof, pas trop.
Toad : A cause du bateau je présume ?
Commandant (en soupirant) : Oui, c’est ça… C’était mon bateau. Snif !
Toad : Je pense que vous savez que votre bateau a subit un sabotage, non ?
Commandant : Oui, c’est ça qui me console. Je me disait que le Barque-en-Ciel ne pouvait pas sombrer car il était solide !
Toad : Et bien, j’enquête justement pour savoir qui a pu commettre ce crime. Et j’ai déjà des soupçons que je ne peux vous révéler maintenant. Mais ce qui m’avancerait vraiment, ce serait que vous me donniez la liste de tous les passagers avec leurs métiers et ,si possible, le but de leur visite à la Route Arc-en-ciel avec quelques renseignements sur eux. Et je voudrais également la liste de l’équipage du Barque-en-Ciel, s’il vous plaît.
Commandant : Si vous voulez ! Je prie pour que vous découvriez cet assassin de bateau ! Je vous donnerai la liste plus tard. Au fait, je m’appelle Fabrice Daisy, oncle de Daisy.
Toad : Moi, c’est Toad, moi-même de Toad.

Toad repartit en direction de l’hôtel en pensant :
Toad : Parfait ! Je suis sûr que cette liste m’aidera !

La matinée se passa sans encombres, Toad et Toadette déjeunèrent dans l’hôtel, puis firent un pique-nique à Gelatos-les-Flots avec des restes :
Toadette : V’là ton sandwich au pâté !
Toad : Ouais, miam ! (« scroumpf »)
Toadette : V’là les chips !
Toad : Ouais, miam ! (« croc »)
Toadette : V’là le saucisson !
Toad : Ouais, miam ! (« burp »)
Toadette : V’là les broclis d’hier soir !
Toad : Oh, non… (« bleuaaarg »)

Après le pique-nique, Toad et Toadette visitent un peu la plage.

Toad : Oh, regarde ! Un marchand de glaces !

Toad et Toadette vont voir ce fameux marchand, ils veulent commander une glace à la framboise et au chocolat, mais puisqu’ils ne parlent pas le Planta, Toad sort son dico et dit :
Toad : Fr…Frji…Frjihko, tradie ner..a toued ! Yg… ojgr…ojgrep tradia nera mu…nikea !
Marchand : Jyghio ! Rapounrik nintedof soch ! Hyreb grolu knol.

Traduction :
Toad : Bon…bonjour, je voudrais gla…ces chocolat. Et également… j’veux glace fram…boises.
Marchand : Voilà ! Je sens que vous êtes Nintendois, vous. Hum… L’île devient touristique.

Un peu plus tard, Toad alla acheter le journal nintendois de l’île pour voir les nouvelles et voir s’ils parlaient du naufrage. Et effectivement, ils en parlaient :
Toad : Ecoute ça, Toadette : « Nous sommes sans nouvelles du Barque-en-Ciel, de ses passagers et de son équipage, qui devait arriver à la Route Arc-en-Ciel dans la matinée du 21 mai. Bla, Bla, Bla…. » Tu veux lire ?
Toadette : Oui, merci…
Ouah ! Miss Carmina lance un concours de mode le 23 mai ! Il faut que l’on soit rentré d’ici là ! …Ah, ça c’est pour toi. Y a aussi le grand prix de Formule champ’1.
Tiens ? Tu savais qu’ils avaient commencé l’installation d’un nouveau satellite près de la Route Arc-en-Ciel ? Il est en construction actuellement et ils attendent une partie des plans. C’est la société « Space Observed » qui l’a créé.
Ca fait drôle quand tu penses que des bouts de métal assemblés volent au-dessus de ta tête.
Hep, regarde un peu ! Ils parlent de ta victoire au grand prix du 14 mai : « Toad, le champion de kart a encore gagné un grand prix, celui du 14 mai. Il a d’ailleurs choisi un voyage avec sa petite amie Toadette, » Cool, on parle de moi ! « à la Route Arc-en-Ciel. Donc nous sommes sans nouvelles d’eux aussi car ils étaient sur le Barque-en-Ciel au moment de son naufrage, voir page 3. » Et ben !


L’après-midi, Toad alla retrouver Fabrice Daisy sur le port.

F. Daisy : Ah, Toad ! J’ai votre liste, regardez ! J’espère que vous coincerez au plus vite le coupable !
Toad : Merci beaucoup, commandant !

Toad regarda vite la liste, la plia en quatre et la rangea sans sa poche, il la regardera mieux ce soir, à l’hôtel. Pendant la journée, Toad apprit des choses sur les passagers et l’équipage qui ne figurait pas sur la liste. Il prit soin de les rajouter.

Le soir, vers 22H00, Toad et Toadette ont dîné, ils sont revenus à l’hôtel. Alors que Toadette s’endort, Toad regarde la liste du Commandant :


15 passagers :
Toad : Karter professionnel. A gagné un voyage pour deux à la Route Arc-en-Ciel à la suite de sa victoire au grand prix du 14 mai.
Toadette : Karter débutante. Accompagne son petit ami Toad dans son voyage.
M. Satoru: Travaille dans l’informatique chez « Ninnetennedau », société naissante créatrice de jeux vidéos. Est venu pour simple tourisme avec sa famille. Il parle un peu le Pianta.
Mme Satoru: Femme au foyer. Femme de M. Iwata
Satoru Iwata : Fils de M. et Mme Iwata. Ami de Shigeru Miyamoto.
Arthur Mario : Champion de judokmarto catégorie adulte. Est venu pour simple tourisme. Travaille à la compagnie « Karts Inventor ». Cousin au 4ème degré de Mario.
Philippe Kong : Garde forestier. Est venu pour étudier les parcours de Karts pour son cousin au 3ème degré, Donkey Kong. Est venu avec sa fiancée, Marianne Daisy, qui est la fille du Commandant. Ami de Kévin Bandicoot.
Marianne Daisy : Travaille à la société « Les Rois des Machines ». Est venu accompagner son fiancé Philippe Kong dans ses recherches. Fille du Capitaine Fabrice Daisy.
Sabine Sonic : Architecte à l’entreprise « Les grattes-ciel des records ». Est venue pour étudier l’architecture de l’ensemble de la Route Arc-en-Ciel. Tante de Sonic, la star de Sega.
M. Miyamoto : Médecin à la clinique de Picaly-hills. Est venue avec sa femme et sa fille pour simple tourisme.
Mme Miyamoto : Femme de M. Miyamoto. Sœur de Christian Peach, mécanicien du bateau. Travaille à la compagnie « Karts Inventor ». Tante de la princesse Peach.
Shigeru Miyamoto : Fille de Monsieur et Madame Miyamoto. Amie de Satoru Iwata.
Kévin Bandicoot : Karter chez Crash Bandicoot, son frère. Venu pour essayer les terrains de karts de la Route Arc-en-Ciel. Ami de Philippe Kong.
David Rumpel : Informaticien. Venu pour simple tourisme. Travaille à la compagnie « Technology Creative ». Ami de R.O.B. .Cousin du fantôme Rumpel.
Ivan Aran : Zoologiste au zoo « Les animaux et les Nintendois ». Venu pour simple tourisme. Frère de Samus Aran.

7 membres d’équipages :
Fabrice Daisy : Commandant du Barque-en-Ciel. Père de Marianne Daisy et oncle de Daisy.
Gérard Zelda : Marin simple et cuisinier-serveur du Barque-en-Ciel. Arrière petit-fils de l’oncle de la belle-mère du beau-frère de la grand-mère de la tante de la princesse Zelda.
Olivier Zelda : Marin simple et cuisinier-serveur du Barque-en-Ciel. Frère de Gérard Zelda
R.O.B. : chef mécanicien remplaçant du Barque-en-Ciel. Travaille officiellement à la compagnie « Technology Creative ». Ami de David Rumpel.
Christian Peach : Mécanicien du Barque-en-Ciel. Frère de Yvonne Rayman et oncle de la princesse Peach.
Justine Boo : Mécanicienne du Barque-en-Ciel. Sœur de Thierry Boo, cousine du Roi Boo.
Thierry Boo : Aspirant-mécanicien du Barque-en-Ciel. Frère de Justine Boo, cousin du Roi Boo.

Toad : Intéressante, cette liste. Normalement, le coupable, ou les coupables s’ils sont plusieurs, figure là-dedans. J’ai un peu plus d’hypothèses maintenant grâce à ça. Mais il faut les justifier, et certaines manquent de quelque chose pour tenir debout.
Bon, je vais dormir, la nuit porte conseil.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 15:58

Je pose la suite, comme je l'avais dis à Fab. Bonne lecture!

Page 9 : Renseignements à la Bibliothèque de l’île :


9H00 du matin, Toad sort de l’hôtel auquel il doit déjà 60 pièces.

Toad : J’ai encore le cerveau embrouillé par toutes ces histoires. Mais je dois continuer. En allant à la Bibliothèque, peut-être que je trouverais d’autre chose.

Sur le chemin, il croisa David Rumpel et R.O.B. .
Toad : Bonjour ! Ca va ?
R.O.B. : Oui, bzz, et vous bzz ?
David : Oui, R.O.B, étant un robot, parle parfois en grésillant car lors du naufrage, ses fichiers vocaux ont été un peu endommagés.
R.O.B. : Oui, bzz, tant pis. On, bzz, me réparera ! Bzz !
David : Oui, oui. Et vous monsieur Toad, qu’allez vous faire de beau ?
Toad: Je vais… me renseigner sur l’île à la Bibliothèque, afin de mieux la connaître.
David : Bien bien, bonne lecture. Au revoir.
Toad : Oui, au revoir ! … Euh, excusez-moi, avez vous l’heure ?
David : Hum… Ah ! J’ai perdu ma montre, désolé.
R.O.B. : Il est, bzz, 9H12, bzz !
Toad : Merci, vous êtes très gentil. Au revoir !

Les 3 personnes repartirent. Toad s’en alla vers la bibliothèque. Il y rencontra d’ailleurs Dimi Riket, qui lisait un livre intitulé « Drameil Oubfraz Gnargheeuahplof ».
Ce qui signifie : « Comment soigner sa constipation ».

Toad : Salut Dimi ! Ca va comme tu veux ?
Dimi (gêné, il se lève et cache son livre) : Euh, yes, oui, va bien ! Vous ?
Toad : Ca va aussi. Belle journée, non ?
Dimi : Oui, belle très ! Météo a prévue soleil pour jusqu’au 30 mai.
Toad : C’est super, ça !
Dimi : Ouais ! Aussi moi, j’adore le joli temps.
Toad : Bon, je te laisse, j’ai à faire ! A plus !
Dimi : Accord ! Bye!

Toad partit en direction des livres de géographie rédigé en Nintendois, et en prit un gros sur la Route Arc-en-Ciel.
En le feuilletant, il découvrit un paragraphe intéressant :

« La Route Arc-en-Ciel est une région très touristique, dont les voyages pour y aller sont le plus souvent fait par :
- voie des airs : l’avion Aigle-en-Ciel , dirigé par le Commandant Xavier Wario
- voie des mers : le bateau Barque-en-Ciel, dirigé par le Commandant Fabrice Daisy
- voie de la terre : le train Loco-en-Ciel, dirigé par le Conducteur Laurent Skelerex. »

Toad rangea le livre en se disant que, finalement, ce bateau Barque-en-Ciel n’était pas un bateau très banal. Il prit donc un livre sur ce dernier. Rien d’intéressant, sauf… :

« Ce bateau est toujours dirigé par Fabrice Daisy, un Commandant célèbre dans son métier. Dévoué à son devoir, il mène toujours son bateau et ses passagers à bon port.
Il n’a pas conduit seulement le Barque-en-Ciel, qui est un bateau assez récent. Il conduisit d’autres bateaux tels que le « Navigateur Nuageux », le « Vaisseau-en-Ciel »…
Le Barque-En-Ciel ne transporte pas toujours uniquement des passagers mais parfois quelques marchandises ou alors servait de poste discrète entre la Route Arc-En-Ciel et le point de départ .»

Toad pensa :

Toad : Hum… Il se peut que quelqu’un ai voulu faire couler le bateau pour détruire quelque chose qu’il transportait. Si ce n’est pas quelque chose, ça peut aussi être quelqu’un, brrr !
Et ce Fabrice Daisy, en plus d’être l’oncle de Daisy, m’a l’air d’être assez important. Je vais voir où je peux me renseigner sur lui.
Il rangea le livre sur le Barque-en-Ciel et chercha un livre sur Fabrice Daisy, en vain. Il n’y en avait pas à la Bibliothèque.
Toad sortit donc de la bibliothèque un peu mécontent, il n’avait presque rien trouvé d’intéressant.


Dernière édition par le Sam 21 Juil - 16:00, édité 1 fois

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 15:59

Page 10 : Découverte :

Toad se dirigea vers le port pour voir s’il pourrait parler à Fabrice Daisy pour confirmer ces hypothèses. Mais malheureusement, le Commandant ne se trouvait pas au port de la Place Delphino. Il se déplaça dans la ville à sa recherche. Il ne le rencontra pas. Le midi, il repassa près du port, le Commandant n’était toujours pas là. Et même chose pour le soir. Tout cela paraît anormal pour notre apprenti détective ! Et je pense que nous le comprenons ! Il est actuellement 22H34 15 secondes. Toad traîne sur les quais du port en attendant un retour de F. Daisy, sans succès………… 22H35 23 secondes………………… 22H42 04 secondes………..? ? ? ? Toad entend un petit bruit derrière des conteneurs entreposés sur le port. Il s’approche et dit, en se forçant la voix:

Toad : Monsieur Daisy, c’est vous ?

Toad entendit d’un coup un fort grondement

? ? ? : Mmmmgggh !

Il semblait venir du même endroit que le premier bruit. Mais qu’est ce donc? Le Commandant ? Non, il répondrait ! A moins qu’il soit en train de se faire attaquer… Cela peut aussi être un simple animal qui passait et qui s’est pris le pied dans quelque chose, ou un pianta ne trouvant pas le sommeil.
Pianta… Il se pourrait également que cela soit un de ces Piantas-Zombies et… Toad eu un frisson ! Et si les Plantas-Zombies avaient enlevé le Commandant ?! Cette situation était intenable pour notre pauvre ami champignon! Il ne savait que faire. S’enfuir ? Rester et attendre ? Bondir derrière les caisses ? La « chose » le fit sortir de ses pensées car elle recommença à donner de la voix !

? ? ? : Mmmmmg !

Toad ne tenait plus ! Il bondit d’un coup derrière les caisses pour se rendre compte que la « chose cachée » était…

Rien ! Il n’y avait rien derrière les caisses ! Mais aussi Toad ne voyait rien car le gros empilement de conteneurs derrière lui cachait la lumière de la lune, mais il entendait ! !

? ? ? : Moummmg !

Cet « étrange être invisible » n’était pas en face de Toad… Mais sur le côté, cela venait d’un conteneur ! Le plus petit, qui pouvait tout de même déjà contenir 4 à 5 personnes, si elles se tassaient un peu. Toad s’approcha. Il ne semblait pas y avoir de mal à ouvrir ce conteneur, puisqu’il n’y en avait aucun au-dessus, celui-ci était tenu un peu à l’écart, sur le côté. Le cri reprit une derrière fois ! Toad vit un pied-de-biche près de l’autre pile de conteneurs. Il le prit, ainsi que son courage, à deux mains puis, prenant une grande respiration, il enfonça l’outil sur le côté du conteneur pour ouvrir ce dernier… qui céda en quelques secondes ! Pas très résistante, la caisse ! Puis Toad se décala sur le côté, pour laisse la « chose » sortir sans le voir. Mais cette « chose » n’était en fait que le Commandant ligoté et bâillonné, qui semblait avoir passé la journée dans cette caisse, et dans cet état. Toad le délia en vitesse puis l’effondra sous les questions !

Toad : Qui vous a enfermé ici ? Depuis quand ? Pourquoi ? Et…
F. Daisy : Doucement, mon ami, doucement. Tout ce que je sais, c’est qu’un groupe de ces étranges piantas m’a attaqué en enfermé. Et vu ce que nous savons d’eux , je pense que le « pourquoi » ne se pose même pas.
Toad : Il faut absolument les arrêter avant qu’ils ne fassent plus de dégâts ! Je sens qu’ils deviennent de plus en plus dangereux !
F. Daisy : Mais vous Toad, que faisiez vous près du port à une heure si tardive ?
Toad : Je vous cherchais ! Je voulais vous poser une question !
F. Daisy : Quelle question ?
Toad : Deviez-vous, oui ou non, amener un quelconque document secret ou non, ou une quelconque marchandise à la Route Arc-En-Ciel ? ?
F. Daisy : Attendez un instant… Mmmh… oui ! Je devais apporter les plans du nouveau et puissant satellite d’observation de la société « Space Observed ». Mais cette firme préférait faire passer les plans par mon bateau, c’était plus discret pour les plans d’un satellite d’observation aussi important, c’est un des plus perfectionnés au monde. Mais bon, qu’en pensez-vous, Toad ? Toad ? … TOAD ? ! ?…… Il est parti, dès que je lui ai dit ce qu’il voulait, je pense.

Effectivement, notre détective en herbe a prit congé de l’infortuné Fabrice Daisy, infortuné pour sa malheureuse journée. Toad arrive maintenant en vue de l’hôtel. 5 mètres… C’est bon, il est entré ! Il monte en vitesse jusqu’à sa chambre, prend le journal d’hier que lui avait lu Toadette sur la plage le midi de la veille de cette étrange journée et lit et relit 3 ou 4 fois l’article :

« Un satellite d’observation est en commencement. Mis en place par la société « Space Observed », société étrangère, il devrait être un des satellites d’observations, ou même satellites tout court, les plus puissants de notre monde. L’équipe de construction attend une partie des plans pour pouvoir terminer la construction du futur observateur. Ces fameux plans devraient arriver dans quelques temps, mais personne n’en sait plus, sauf la société « Space Observed ». Le satellite est construit corporellement, donc les plans attendus devraient permettre de construire la partie technique, le cœur technologique du satellite qui lui permettrait d’observer l’espace du mieux qu’il peut avec les meilleures technologies que la société possède. »
La suite parle de la société et autres détails sans importances.
« L’équipe de construction attend une partie des plans pour pouvoir terminer la construction du futur observateur. »…
Cette phrase résonnait en continu dans la tête de Toad.
« L’équipe de construction attend une partie des plans pour pouvoir terminer la construction du futur observateur. »…
« L’équipe de construction attend une partie des plans pour pouvoir terminer la construction du futur observateur. »…
« L’équipe de construction attend une partie des plans pour pouvoir terminer la construction du futur observateur. »…
La découverte des plans du satellite qui devaient donc être donnés à l’équipe de construction du satellite par Fabrice Daisy, Commandant du Barque-en-Ciel, a permit à Toad d’élaborer quelques solutions à l’attentat du bateau, en plus de lien avec le problème des étranges piantas… les étranges piantas… Tout le reste du problème était là pour Toad. Le pauvre avait la tête toute engourdie par ses hypothèses, qu’il s’effondra sur son lit et s’endormit d’un seul coup.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 16:02

Page 11 : Compréhension impossible:

Lorsque Toad se réveilla, il faisait grand jour dans la pièce. Toadette, déjà levée depuis longtemps, avait ouvert les volets de la chambre de l’hôtel.

Toadette : Tu te réveilles enfin ! A quelle heure es-tu rentré cette nuit ? Je m’inquiétais, moi ! Où traînais-tu ?
Toad : Je ne peux pas dire grand chose pour le moment, désolé.
Toadette : Pourquoi ? Parce que c’est secret ? Ou que je risque de ne rien comprendre ?
Toad : Non, c’est que moi-même, j’ai du mal à ranger bien convenablement tout ce que je sais dans ma tête. J’y comprend rien moi non plus.
Toadette : Sinon, j’ai vu le journal d’avant-hier déplié. Tu l’as relu ?
Toad : Oui, je voulais vérifier quelque chose.
Toadette : Et alors ? Tu as trouvé ce que tu voulais ?
Toad : En quelque sorte. Mais d’un autre côté, ça n’a servi qu’à augmenter mes ennuis de compréhension, donc mon mal de crâne.
Toadette : Bon, et bien bonne chance pour la suite, je pense que tu en auras besoin, non
Toad : Oh que oui !
Toadette : Bon, je dois sortir faire des courses. Tu me retrouve ce midi sur la plage, ok ?
Toad : Pas de problème, je dois sortir aussi.

Toad et Toadette sortent en même temps de l’hôtel puis se séparent dans des directions différentes : Toadette vers le « SSP » (Super Shop Pianta) et Toad vers le port.
Notre héros, donc, entre dans le bar juxtaposé au port et va à la rencontre de ce cher Commandant Fabrice Daisy.

Toad : Salut Commandant ! Désolé pour hier d’être parti si vite, j’étais très fatigué, je voulais rentrer au plus vite, et je ne voulais également qu’un seul renseignement que j’ai eu.
F. Daisy : C’est pas grave fiston ! Vous êtes excusé, vous m’avez tiré de cette maudite caisse.
Toad : Ah bon, alors nous sommes quittes !
F. Daisy : Exact ! Et sinon, pourquoi vouliez-vous me revoir encore ce matin ?
Toad : Pour prendre des nouvelles, de vous, et de notre état à tous, voir si nous pourrions bientôt retourner chez nous.
F. Daisy : Justement ! Vous m’y faites penser ! Ce matin, j’ai enfin réussi à lancer un message radio au Nintenland ! Ils devraient passer tous nous prendre pour nous ramener vers demain midi ou après-midi.
Toad : Tant mieux ! Et si vous veniez à les recontacter, dites leur de venir avec quelques policiers, je crois avoir trouvé le ou les coupables, il ne me manque qu’une ou deux petites choses que je ne comprend pas.
F. Daisy : J’espère que vous trouverez cette chose au plus vite, et que cette enquête sera vite finie.
Toad : Je l’espère aussi, vous savez.

Toad sortit du bar puis se balada un peu en ville. Il visita en prenant plus d’attention que les autres fois la Place Delphino. Il en fit le tour plusieurs fois puis, s’apercevant de l’heure, il se rappela qu’il devait rejoindre Toadette sur la plage pour un autre pique-nique. Il couru à toute vitesse en direction de Gelatos-les-Flots, plage de l’Ile Delphino puis arriva presque pile à l’heure à l’endroit prévu pour le rendez-vous. Toadette était déjà là, depuis longtemps, vu la tête qu’elle tirait.

Toadette : J’ai failli attendre, Toad !
Toad : (Pff…) Désolé (pff…) pas vu l’heure. (pfff…)
Toadette : Bon, mangeons.

Après un bon et sympathique pique-nique, Toad et Toadette s’apprêtent à repartir.

Toadette : Au fait, Toad, tu as l’heure ?
Toad : Oui, il est…

Toad s’immobilisa pendant 3 secondes. Puis il hurla de joie !

Toadette : Ca va, mon champignon ?
Toad : Toadette, tu es une génie !
Toadette : Oh bah ça, je le savais déjà. Mais pourquoi me dis-tu ça d’un coup ?

Toad embrassa Toadette, puis lui dit qu’il était environ 13H45. Puis il s’enfuit en courant vers la Place Delphino, tout content.

Toad : Maintenant, je pense avoir mes coupables, mais il reste juste le petit problème des Piantas-Zombies. Mais si ça se trouve, il y a un lien, j’en suis persuadé ! Reste à trouver lequel. Mais il me faudrait peut-être croiser un de ces étranges personnages, malheureusement. Enfin, je verrai !

Puis Toad rentra, suivie de Toadette qui l’avait rattrapé car le joyeux avait freiné son élan.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 16:05

Page 12 : Fin de journée :

Toad, très content de sa découverte, a encore un très beau sourire aux lèvres. Toadette et son petit ami se baladent en ville, tranquillement, mais Toadette ne comprend pas encore l’incroyable bonheur soudain de Toad. Le couple se promena toute l’après-midi en ville, sachant qu’ils repartaient le lendemain midi, si les paroles du Commandant étaient exactes. Donc, Toadette prit le dessus et la balade se transforma en shopping incessant pour le pauvre Toad.

Toadette : Oh, regarde ça, et aussi ça ! Dis-moi, « grfomd », ça veut bien dire « soldes », non ?
Toad (pensant) : Mais elle le fait exprès ou quoi ? ! ? (puis en parlant) Euh… Non ! Ca veut dire « prix triplés » !
Toadette : Quoi ! Tu te moques de moi ?
Toad (pensant) : C’est pas vrai… (puis en parlant) Mais bien sûr que oui !
Toadette : Bon, alors, ça veut dire « soldes » ?
Toad (pensant) : Mais elle le fait exprès ou quoi ? ! ? (puis en parlant) Bah à ton avis ? Que veux-tu que ça signifie ?
Toadette : Bon alors on y va !
Toad : Et merd…
Toadette : Quoi ?
Toad : Oh pardon, cette phrase, j’étais censé la dire en « pensant ».

Après quelques emplettes, ils rencontrèrent même les petits Satoru Iwata et Shigeru Miyamoto qui jouaient ensembles.

Toadette : Regarde, c’est marrant. Ils rejouent les films des séries « Zelda » et « Mario » avec des figurines.
Toad : C’est original. Ce serait bien si, plus tard quand ils seront grands, ils mettaient en place un projet permettant de revivre ces films mais en les jouant nous mêmes, non ?
Toadette : Oui, je sais pas comment on pourrait faire et appeler ça.
Toad : Laissons ça de côté pour l’instant.

Il était déjà 18H45 quand…

Toad : C’est que ça passe vite dis donc !

Hum !… J’aime pas être coupé. Enfin, je reprends :
Il était déjà 18H45 quand Toadette sursauta !

Toadette : On est le 23 mai, hein ? Mon dieu, on a loupé le concours de Miss Carmina ! Ahlalalala !
Toad : Ah, les femmes…
Mais , mais, mais ! C’est aujourd’hui que le grand prix de Formule champ’1 ! Argh, c’est raté !
Toadette : Ah les hommes…
Bon rentrons à l’hôtel.
Toad : Ouaip ! Avant dernière nuit qu’on y passe ! Le 25, la police arrive avec les secours.
Toadette : Tu as trouvé le coupable ?
Toad : Oui, enfin je crois que c’est ça. Mais je sais pas pourquoi il aurait fait l’attentat.
Toadette : C’est déjà bien. A partir de ça, on mène une enquête approfondie sur la personne et on finira peut-être par trouver !
Toad : Oui, enfin avec des soupçons seulement, il me faudrait l’autorisation de la police.
Toadette : Bon, c’est pas tout ça, mais allons donc à notre logement, il commence à faire un peu sombre.
Toad et Toadette repartirent en direction de l’hôtel et y arrivèrent vers 19H00.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 16:08

Page 13 : Indice final :

24 mai. Le lendemain, tout le monde reviendra au NintenLand. Toad veut démasquer le coupable et finir l’enquête dès aujourd’hui. Donc il est déjà 7H00 quand il sort de l’hôtel pour trouver les informations qui lui manquent.
Il passa donc la matinée à marcher dans la ville.
Mais plusieurs péripéties lui arrivèrent durant cette matinée :
(Pour une bonne lecture, la scène suivante sera entièrement traduite en Nintendois)

Petit Pianta : Oh, regarde maman, le monsieur il est bizarre. Il a un champignon sur la tête.
Toad : C’EST ma tête, andouille.

Piantas : - Eh, regardez, c’est Toad, le champion de Karts ! – Ah oui ! Hep, un autographe !
Toad : Euh, doucement.
Piantas : Toad, un autographe !
Toad : Mais euh…
Pianta-Jounaliste : Monsieur Toad, que pensez-vous de Skelerex, votre éternel rival ?
Toad (submergé par la foule) : Et bien, je… eh ! oh argh ! glurgps…

Mais pendant cette « interview » et ces « demandes d’autographes », un pianta-zombie attaque le groupe. Toad s’enfuit hors de la foule… Puis aperçoit le monstre. La foule s’enfuit, la rue devient vite déserte. Toad reste seul avec l’étrange pianta.
Bien évidemment, après un court combat, le pianta s’affale au sol. Mais durant le combat, le pianta s’est cogné la tête qui s’est un peu ouverte. Après le combat, Toad s’approche du pianta-zombie inconscient. Il vit alors des sortes de fils électriques, comme ceux que l’ont peut voir dans des robots ou dans des machines. Ces zombies ne seraient donc pas vrais ? Ce ne serait que des robots ou autre chose du genre ? Non, impossible. Mais Toad, en examinant le « robot-pianta », il découvre une sorte de trappe dans le dos. La trappe s’ouvre et il y a marqué en Pianta : « Déconnecter le robot, réservoir de la batterie… ».
Les piantas qui attaquaient la population n’étaient pas du tout des zombies ou quelque chose de possédée. C’étaient des machines !

Toad : Oh ! Mais… mais… Mais donc, alors… Ca veut dire que…

Tout ce que s’est passé sur l’île depuis le naufrage du bateau était en train de se bousculer dans la tête champignonesque de Toad.

Toad : Hourra ! J’ai tout compris ! Je n’ai plus qu’à attendre l’arrivée des policiers ! Cette enquête est enfin terminée ! C’est que je suis pas mal, en détective, moi ! Ha ha !
Il n’y a plus qu’à attendre l’arrivée de la police demain pour dévoiler au MONDE ENTIER qui était coupable ! Ha ha ha ha ha ! ! ! (rire diabolique…)

Toad fonça vers l’hôtel, il était environ 11H00. En trois enjambées, il avait parcouru l’escalier ! Sitot arrivée à l’étage, il ne s’arrête pas et ouvre tout grand la porte sans prévenir !
VLAM !

Toad : Toadette (pff) ! Trouvé coupable (pff) ! Explication (pff) parfaite ! Enquête finie ! Plus problème (pff) ! Indices sous les verrous, euh… coupables ! Malfaiteurs (pff) n’a qu’a bien se tenir !
Toadette :
A la rampe ?
Toad : Mais non ! (pff) C’t’une expression ! (pff)
Toadette : Mais préviens au moins quand tu rentres, toi ! Tu m’as surprise !
Toad : (pff) Désolé ! (pff) Je viens te dire que j’ai fini l’enquête, je sais qui est le coupable et pourquoi il a fait ça (pff) !
Toadette : Alors… Qui c’est ? ? ?
Toad : (pff), c’est (pff), c’est (pff), c’est…

Fin du chapitre ! Désolé, mais c'est la fin à l'américaine!

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Sam 21 Juil - 16:32

Je pars en vacances jusqu'au 24 août, par là. Je poserais les deux dernières pages de l'histoire à ce moment, comme ça, ça vous laisse le temps de réfléchir et le suspens. Si vous avez des idées sur le/la/les coupable(s), postez-les ou non mais ne gâchez pas le plaisir aux autres si vous êtes sûr de vous. Il y a aussi une page bonus, je la posterais en même temps que les deux dernières.
Bon mois d'août!

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Persephone le Dim 5 Aoû - 12:37

franchement c sincere jadore tes histoires tu es tres doue
jattends la suite avec impatience
jadore les persos zelda mario c extra

Persephone
Master Forumeur
Master Forumeur

Nombre de messages : 1047
Age : 33
Pseudo AC3DS : Hadès
Ville AC3DS : Olympe
Code-ami 3DS : /4640-2958-2844/
Date d'inscription : 22/02/2007

http://animal-village.justforum.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Lun 27 Aoû - 18:14

Merci beaucoup Persephone, c'est gentil! Ca me donne du courage pour écrire la seconde (j'en prévois une deuxième vu que j'en connais qui aime bien mon histoire, dont toi).

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Lun 27 Aoû - 18:19

On continue. Voici la 14ème page, là où on découvre tout, qui c'est le méchant, pourquoi qu'il a fait ça, comment qu'il a fait ça... :lol:

Page 14 : Révélation :
25 mai. L’arrivée des policiers et des secouristes est aujourd’hui. Et d’ailleurs, les voilà !
PIN PON PIN PON TUIIIIIUUU TUIIIIIUUUU TUIIIIUUUU ! ! ! ! !

Toad : Quel boucan ! Ils mériteraient même pas que je leur dévoile tout !

Policier : Allez, hop hop hop ! On débarque ! Alors, où est ce fameux détective Monsieur Toad?
Toad : Ici, c’est moi !
Policier : Hein ? Où ça ? Oh pardon, vous êtes si petit , j’vous avais pas vu !
Toad : Hum hum…
Policier : Alors, avez-vous trouvé les coupables ?
Toad : Oui mais je ne les dirais que quand tout le monde sera là. Je n’aime pas me répéter.
Policier : Il manque des personnes ?
Fabrice Daisy (après avoir fait un recompte rapide) : Oui, il manque R.O.B. et David Rumpel.
Policier : Ils sont peut-être encore à leur hôtel, non ?
Toad : Je ne crois pas.
Policier : Mais pourquoi donc ? Oh! Parce qu’ils…
Toad : Parce qu’ils se sont enfuis ! J’en suis sûr ! Et tout simplement parce que ce sont eux les coupables !
Policier : Ah ça ! Racontez-nous donc vos raisons de penser cela puis nous entamerons les recherches.
Toad : Si tout le monde veut bien m’écouter, je n’aime pas me répéter. C’est bon ?
Maintenant, écoutez-moi bien… :
Fabrice Daisy était chargé, en plus d’amener des passagers à la Route Arc-en-Ciel, de remettre les plans du nouveau satellite installé non loin de la Route Arc-en-Ciel. Il fallait remettre les plans secrètement car, même pour un satellite d’observation, il peut toujours y avoir un risque de vol ou autre par une simple poste. R.O.B. servant de remplaçant sur le bateau fut au courant de ce système de poste et en informa la société pour laquelle il travaillait vraiment. « Technology Creative » a donc envoyé 2 agents pour voler les plans : R.O.B. et David Rumpel. Puis, pour ne laisser aucune trace, R.O.B. a fait sauter le bateau pour faire croire que les plans avaient disparus avec l’épave. Le bateau a explosé avec une bombe construite par les soins de David Rumpel et de R.O.B. ou par quelqu’un de la Compagnie « Technology Creative ». David transporta la bombe dans la salle des machines ,là où eu lieu la brêche, puis la régla pour qu’elle saute vers 2H00 du matin. Mais il oublia le sac dans lequel il avait transporté la bombe, qui contenait, en plus de quelques affaires perdues au fond de l’océan maintenant, une montre et un bouton de veste qu’il comptait recoudre plus tard. Et c’est peu après qu’il m’ai dit qu’il avait perdu sa montre que j’ai pensé que sa montre perdue pouvait bien être cette montre !

Toad sort de sa poche une montre un peu fendue sur l’écran. Elle ne marchait plus, sans doute à cause de la déflagration.

Toad : Le sac qui contenait cette montre sortait de la brêche. Or, la salle où la coque avait explosé était fermée, donc le sac était sans doute déjà dans la salle avant qu’elle n’explose. Elle appartenait soit à un mécanicien, soit au criminel !

Policier : Eh bien ! Vous avez pas chômé, vous, depuis l’accident. Mais pourquoi voulait-il voler les plans ?
« Technology Creative » est une société en faillite à cause du manque d’employés. Cette entreprise veut évidemment reprendre son bon fonctionnement. Pour cela, elle avait besoin d’ouvriers qui travailleraient gratuitement pour eux. Ainsi, avec plus de travailleurs sans débourser un sou, la société allait devenir beaucoup plus grande et plus importante, et ne ferait plus faillite. Le 1er satellite, celui ayant eu un problème, je pense que vous en avez entendu parler, contrôlait des robots-piantas fabriqué à l’usine de « Technology Creative », derrière Gelatos-les-Flots. Cette usine est en même tant le « QG » de cette société. C’est pour cela qu’ils ont fait exploser le bateau dans les environs de cette île. Ces robots devaient servir d’employés gratuits. Mais le problème du 1er satellite a fait bugger les robots qui se sont mis à attaquer la population. Pour reprendre le contrôle de leurs créations, « Technology Creative » avait donc besoin d’un satellite plus puissant. Elle a donc décidé de voler les plans du 2ème satellite et de les modifier pour que ce satellite, plus puissant que le 1er, dirige bien sans danger les robots-piantiens et qu’ils leur redonnent leur première utilité prévue: travailler pour « Technology Creative ».

Policier : Waaah… Vous êtes fort monsieur ! Vous ne voudriez pas vous mettre dans le métier ?
Toad : Non merci, je préfère garder ma place de champion de kart. D’ailleurs, ne parlez pas de moi dans les médias, dites seulement que vous avez trouvé vous-même mais aussi avec l’aide du Capitaine Fabrice Daisy, car je n’aurai sans doute pas réussi sans lui. Je tiens à rester célèbre pour le kart et non pour des enquêtes. Mais si vous avez un problème ou si je me retrouve encore au milieu d’une enquête, comptez sur moi, je trouverais la solution !



Demain, la page 15 et la page 16/bonus après demain.

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Mar 28 Aoû - 17:52

Page 15 : Fin :
Tout les passagers sont rentrés au NintenLand. Les plans ont bien été récupérés et transmis à « Space Observed ». « Technology Creative » a fermé, et R.O.B., David Rumpel et Jym Birdo, le chef, vont être jugés par le grand tribunal du NintenLand.
Le journal annonçant tout cela est paru. Toadette est sur un fauteuil, avec Toad et est en train de le lire.
Toadette : Ecoute ça : « …Les policiers ont résolu rapidement l’enquête grâce aux indices donnés par radio par le Capitaine qui enquêtait déjà sur place et par des déductions faites quand ils sont arrivés rechercher les passagers. Certains passagers ont un peu aidé le Capitaine, qui dit qu’il n’aurait sans doute pas réussi sans eux. Les fameux plans ont donc refaits surface et le satellite a repris sa fabrication… ». Finalement on aura un peu parlé de toi.
Toad : Rrrr zzz… rrrr zzz…
Toadette : Evidemment ! Monsieur ne m’écoute pas et fait la sieste. Bah tant pis, il aura qu’à lira lui-même !
Toad :Rrrrr zzz… RRRROOOONNNNFFFLLLLLL ! ! ! ! Rrrrr zzzz… Hein ? Quésséquya ? Rrrr zzz… Hum… Ouaaah !… Rrrr zzzz…
Toadette : Non mais quand même, sur cette île, j’ai fait les courses tout les jours, j’ai trouvé l’hôtel, je me suis renseigné sur l’île et ses environs, j’ai préparé les repas tout le temps, et qui est-ce qui est crevé ? Toad ! C’est Toad bien sur qui dort tranquillement à côté de moi. Bien sur, tu as résolu une petite enquête, mais j’aurai très bien pu le faire moi-même, en plus des autres tâches ! Je ne savais même pas où il trainait la nuit ! Enfin, ça va changer ! TOAD !!!!
Toad : Aaaahhh ! Mon dieu ! Quoi ? ! ?
Toadette : Attrape ce seau, ce balai et cette serpière ! Nettoie-moi cette maison ! On est parti presque une semaine, elle est toute sale ! C’est pas toujours aux mêmes de faire les corvées !
Toad : Vous y comprenez quelque chose, vous ?


FIN

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Persephone le Mer 29 Aoû - 9:11

tres bien bon je m'explique le chapitre 14 je trouve que les explications sont trop techniques :xd:
quant ala fin avec toadette qui dit que toad doit faire le menage jadore ca m' a fait rire : ca m'a rappeler des trucs :banzai:

en general j'adore ton fan fic :fete:
a quand le prochain ?:ok:

Persephone
Master Forumeur
Master Forumeur

Nombre de messages : 1047
Age : 33
Pseudo AC3DS : Hadès
Ville AC3DS : Olympe
Code-ami 3DS : /4640-2958-2844/
Date d'inscription : 22/02/2007

http://animal-village.justforum.net/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Akira le Mer 29 Aoû - 21:02

Merci Persephone! Explications trop techniques? Euh... On a du mal à trouver nous-mêmes le coupable, tu veux dire? A propos de la deuxième fan-fic, j'en suis à la page 4, le décor et l'élément perturbateur sont placés, et il y a déjà un tout petit peu d'indices. Elle devrait environ faire le même nombre de pages que celle-ci, mais je ne garantie rien, hein!

En attendant, la page 16 - page bonus:
Page 16 : Les bonus :
Cette page présente différents bonus concernant ma fan-fic policière. Certains bonus sont un peu des « scènes coupés » donc replongez-vous dans l’histoire de temps en temps !

L’interview complète que prévoyait de dire le pianta-journaliste dans la page 13 :

Pianta-Jounaliste : Cette histoire est donc enfin fini, je vais pouvoir vous poser les questions que je voulais vous dire un peu avant l’arrivée du robot-pianta dans la rue.
Toad : Allez-y, faites donc.
Pianta-Jounaliste : Repartons sur la même question : Monsieur Toad, que pensez-vous de Skelerex, votre éternel rival ?
Toad : Et bien, Skelerex n’a jamais vraiment compté comme un ami pour moi, mais il a mon respect. En effet, je pense que Skelerex est très bon aux courses de kart. A chaque grand prix, nous finissons toujours roue à roue sur la dernière ligne droite. Je pense que je gagne car j’ai une meilleure maniabilité des objets, revoyez le grand prix du 14 mai.
Pianta-Jounaliste : Quand avez-vous rencontré Skelerex ?

Toad : A grand prix « plage ». C’était un grand prix regroupant
« Paquebot Daisy », « Plage Peach » et « Plage Cheep Cheep ». Grand
prix étrange car il n’y avait que 3 courses. Dès la première course,
j’ai compris qu’il était vraiment très fort. J’en avais d’ailleurs déjà
entendu parler dans quelques journaux. Cette première course, je l’ai
gagné, mais uniquement grâce à la vitesse supérieure de mon kart
comparé au sien. J’ai perdu la deuxième, c’est lui qui ‘la gagné. Mais
la troisième, c’est moi qui l’ai remporté. J’ai gagné le grand prix. A
la fin, on s’est serré la main.
Pianta-Jounaliste : Et maintenant, quelques questions sur vous. Depuis quand avez-vous cette passion du kart ?
Toad : Depuis que je suis tout petit. On m’avait offert d’abord une figurine de kart, puis j’ai eu une voiture téléguidé. Elle doit encore être rangé quelque part chez moi, je ne l’ai jamais vendu, j’en suis sur ! Puis, vers 14 ans, j’ai eu mon vrai kart. Je faisais des tours de la place à côté de ma maison, je m’amusais comme un petit fou. Des voisins avaient aussi leur kart, on se lançait des défis, mais je gagnais à chaque fois. Après, je me suis inscrit dans un club à mes 18 ans. J’avais toujours mon vieux kart mais là, je jouais avec un kart de professionnel. Et je circulais sur de vrais circuit ! J’étais là aussi le meilleur de mon club. Puis ma vie continua, j’ai gardé cette passion.
Pianta-Jounaliste : Quand avez-vous eu votre premier contrat ?
Toad : Je me souviens parfaitement de ce jour ! J’allais sortir de chez moi quand le facteur m’a dit « Tiens, Toad, c’est pour toi. A en voir l’expéditeur, tes souhaits se réalisent ». Je n’ai pas regardé l’expéditeur, j’ai lu directement le contenu. On me proposait un contrat pour une vraie course de kart. Tout le matériel m’était fourni, et on viendrait me chercher quelques jours après pour la course, si ma réponse était affirmative. Et ce fut le cas. Deux semaines plus tard, j’étais sur le Circuit Mario, en train de piloter un bolide surpuissant. J’ai d’ailleurs fini premier, mais vraiment de justesse. C’est grâce à ça que je me suis rendu compte que je devais m’entraîner sans relâche !
Pianta-Jounaliste : Combien avez-vous de karts actuellement ?
Toad : Je dois en avoir une bonne vingtaine. Certains sont de « Karts Inventor », d’autres sont de vieux karts que je me suis acheté pour une collection. Et il y en a qui sont de ma fabrication. Et j’ai bien sûr toujours mon premier kart !
Pianta-Jounaliste : Et quand avez-vous rencontré Toadette ?
Toad : Ah, Toadette !… Je l’ai rencontré alors que je donnais quelque cours à de nouvelles recrues de mon ancien club. Parmi ces nouvelles recrues, il y avait Toadette. Je lui ai appris deux trois trucs, et quelque moyens pour améliorer sa course. Je l’ai revue au club d’autres jours, puis on s’est connu de plus en plus et voilà.
Pianta-Jounaliste : Bon et bien merci et à une autre fois peut-être. L’interview est terminée.
Toad : Au revoir.


Notes du Piantien de l’hôtel en cours de Nintendois :
Contrôle de vocabulaire : 20/20
Contrôle de conjugaison : 20/20
Contrôle de prononciation : 20/20
Contrôle de grammaire : 20/20
Contrôle global : 20/20
Moyenne totale : 20/20

La moyenne des notes de Dimi Riket en cours de Nintendois :
Contrôle de vocabulaire : 20/20
Contrôle de conjugaison : 20/20
Contrôle de prononciation : 20/20
Contrôle de grammaire : 20/20
Contrôle global : 20/20
Moyenne totale : 20/20

Message d’information (pour vous enlever votre confusion par rapport aux notes de Dimi) : Il faut savoir que Dimi paye ses profs de Nintendois pour obtenir les meilleures notes.


Dico nintendois-pianta des mots rencontrés dans la fan-fic :

Plano : pansement
Piantiol : pianta
Tradiz : vouloir
Froug : mal
Rahdoz : répéter
Moutiz : pouvoir
Dijo : formule de politesse (désignant le « vous » pour une seule personne)
Rekno : quoi
Krominok ; Frachtinou : Insultes (voir bonus suivant)
Frjihko : Bonjour
Nera : glace (à manger)
Toued : chocolat
Ygojgrep : également
Munikea : framboise
Jyghio : Voilà
Rapounriz : Sentir (instinct)
Nintendof : Nintendois
Soch : vous
Hyreb : île
Groluz : devenir
Knol : touriste
Drameil : comment (manière)
Oubfraz : soigner
Gnargheeuahplof : constipation
Grfomd : soldes

Ce qu’a dit M. Satoru dans la page 4 pour énerver le Pianta :
Rappel :
Toad: (en soupirant) Super info… Peux-tu lui demander pourquoi il nous a attaqué ? Et où sommes-nous ?
Passager : Euh… Hum… Ah ! Hirgo dabli dirk doum ? Bamokai gridulo dirk ?
Pianta : Rekno ? ! ? Krominok ! ! Frachtinou !
Passager : Là, c’est sûr, il a dit : « Quoi ? ! ? Sale… ! ! Espèce de… ! » Je crois donc que je me suis trompé dans les mots. Héhéhé… Je recommence ?

Traduction française :
Toad: (en soupirant) Super info… Peux-tu lui demander pourquoi il nous a attaqué ? Et où sommes-nous ?
Passager : Euh… Hum… Ah ! Non mais t'es vraiment un… de nous avoir attaqué. Qu’est-ce que tu fous là?
Pianta : Quoi ? ! ? Sale…! ! Espèce de… !
Passager : Là, c’est sûr, il a dit : « Quoi ? ! ? Sale… ! ! Espèce de… ! » Je crois donc que je me suis trompé dans les mots. Héhéhé… Je recommence ?


Scène traduite de la page 13 remise en VO :
A chaque astérixe, Toad pense ceci : (en pensant) euh… où est mon dico ?… Ah, le voici… Alors il a dit… Ok ! Et bien voici c’que je lui répond : (en parlant)

Petit Pianta : At, rinda moli, grui er dongiu. Drau frlos po batao.
Toad : * D’ER…huk bata…o !

Piantas : rindat, d’er Toad, Karts khyudes ! – At nur ! Yob, motocroki !
Toad : * Euh, gthdroi.
Piantas : Toad, motocroki !
Toad : Kol…
Pianta-Jounaliste : Dsagf Toad, rekno batarou Skelerex, pertanim trariotn ?
Toad (submergé par la foule) : Et bien, floubid… eh ! oh argh ! glurgps…

Akira
Reporter
Reporter

Nombre de messages : 309
Age : 23
Date d'inscription : 31/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fan-fic policière

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum